• 857 visits
  • 73 articles
  • 242 hearts
  • 747 comments

Eh oui ! C'est bien la fin ! 12/10/2011

Comme vous pouvez le voir dans le titre, c'est la fin définitive des aventures d'April. J'espère que ces deux tomes vous aurons plus et que vous allez continuer à me suivre ICI et me donner vos avis qui m'ont beaucoup aidés dans la construction de ces deux tomes.

Je vais faire les choses comme il se doit, alors je tient à remercier mes deux fidèles lectrices qui m'ont donnés leurs avis très constructif. C'est grâce à vous que j'ai pus finir cette fiction comme il se doit, alors je vous en suis très reconnaissante. Je tiens aussi à remercier ceux qui me lisent mais ne le disent pas, c'est déjà très gentil de votre part de me suivre. Un grand merci à Ambre et Mathilde qui sont mes meilleures amies et qui m"ont beaucoup aider dans ce deuxième projet. Pour faire bref, UN GRAND MERCI A VOUS TOUS. J'espère tous vous retrouver sur mon troisième blog pour une troisième fiction.

Voilà. GROS GROS bisous à vous !

Bonjours à vous, mes chers lecteurs. 11/06/2011

Bonjours à vous, mes chers lecteurs.

Bonjours à vous, mes chers lecteurs.
Bonjours à vous, mes chers lecteurs.
Bonjours à vous, mes chers lecteurs.




Bonjours, Bonjours !

Je suis heureuse de vous retrouver sur ce blog. J'espère vraiment que ce deuxième tome vous plaira, j'y mettrais toute ma passion je vous le promet. Je vais aussi vous proposer quelques quelques nouveautés. J'illustrerais maintenant tous mes chapitre, je ferais un sommaire pour que ce soit plus simple pour vous de retrouver le chapitre sur lequel vous vous êtes arrêtés et je ferais un article spécial pub pour les personnes comme moi qui voudrais se faire connaître. En espérant que ces nouveautés vous plaises, et que la lecture vous sera plus agréable :)

Ma fiction est répertoriée ici.


Résumé:

Qui aurait pus croire que la belle princesse, April serait tombée enceinte? Surement pas notre joli couple!
Alors que la surprise et la réjouissance sont au rendez-vous pour leurs proches, April et Edan vont très vite se rendre compte que cette grosses n'est pas vraiment comme ils se l'imaginaient... Pendant plus de sept mois, April souffrira atrocement, mais elle découvrira aussi le bonheur au bras d'Edan mais aussi de son frère Kylian. April s'affaiblit de plus en plus, mais sa joie grandis tandis que les mois passent. Mais si au final, elle devait vraiment suivre le destin de sa mère, serait-elle condamner à mourir pour laisser vivre son enfant? Serait-elle prête à y laisser la vie? Serait-elle prête à faire en sorte que l'histoire recommence? A vous de le découvrir...

Newsletter 06/07/2011

 
Pour vous inscrire à ma newsletter il vous suffit de me laisser un commentaire me disant "Je souhaite m'inscrire à ta newsletter" et je vous le confirmerais :)
 
Les prévenus:

LE-CADEAU-D-UN-AMOUR

Des questions ? J'y répond ici. 27/07/2011

31/07/2011



Il faut bientôt que j'aille lire la fiction de Fictif-elena

__________

Mes coups de ♥ ... 06/07/2011



J'ai créée cet article pour vous faire partager les fictions que j'aime beaucoup en espérant qu'elles vous plaisent aussi et que vous irez rendre visite à ces personnes en leur laissant beaucoup de commentaire notamment à Team-of-damon-Salvatore et TVD-ma-ficdelena car se sont les deux personnes qui m'ont laissées le plus de commentaire avec leur avis qui est très concret.

Cordialement, Typhaine.

***


--> Team-of-damon-Salvatore (fiction sur Vampire Diaries)
--> TVD-ma-ficdelena (fiction sur Vampire Diaries)
--> JournalVampireFiction (fiction sur Vampire Diaries)
--> Foolish-Souls (Cette fiction est vraiment écrite d'une manière sublime et l'histoire est très originale)
--> FicsatiOn (Fiction sur les vampires)
--> JamilyFic (Fiction récit de vie)

***

J'en rajouterais surement d'autre dans les temps à venir.

Chapitre 1 17/06/2011

 
 

Bip, bip, bip ! Il était six heure du matin, l'heure pour moi, de me lever. Iris sauta sur le lit et vint me lécher le visage.
-Iris arrête ! C'est dégoutant.
Je tâtais la place à côté de moi, vide. Je soupirais. J'avais oublié qu'Edan était partit à Paris depuis trois jour pour présenter ses photographies dans une exposition, organiser par la société pour laquelle il travaillait.
Je descendis notre escalier pour gagner la cuisine.
Pendant que mon chocolat chauffait, mon téléphone se mis à vibrer. Je décrochais.
-Allô ?
-Coucou ma puce ! Joyeux anniversaire ! Me dit ma mère pleine de joie.
-Merci, maman.
Eh oui ! Aujourd'hui j'avais vingt et un ans. Quatre ans c'était passé depuis mon couronnement et la purification de Kylian. Tellement de choses s'étaient déroulées ces dernières années... Pour commencer, Claire avait quitté Cantin, car il l'avait trompé avec une de ses amies. Claire était donc tombée raide dingue de Kylian, et je dois avouer que ces derniers forment un très beau couple. Etant dans mes pensées, je n'avais écouté rien écoutée de ce que m'avait dit ma mère.
-April, tu m'écoutes ?
-Excuse-moi maman, j'étais dans mes pensées.
-Tu ne changeras donc jamais. Soupira t-elle en rigolant. Qu'as-tu prévue aujourd'hui ?
-Ce matin je vais nettoyer la maison et puis j'irais travailler au magasin. Cette après-midi je dois aller faire les courses avec Claire et Tania et je pense qu'ensuite je rentrerais à la maison préparer le dîner en attendant qu'Edan rentre.
Depuis notre dernière aventure, Tania et moi étions devenue de grandes amies. J'avais aussi appris à Claire l'existence de notre espèce ; quand je lui avais annoncé, elle n'était même pas partit en courant comme je m'y attendais. Elle m'avait plutôt criée :
-Mais c'est dingue !
-Oui je sais, mais c'est la vérité.
-C'est si... Euh comment dire ; excitant ?!
-Si tu le dis.
La façon dont elle avait réagis m'avais légèrement perturbée, mais après mure réflexion c'était tout à fait le genre de Claire de réagir de la sorte ; elle était tellement imprévisible, tellement humaine. Bref, Celle-ci voulait devenir comme nous, bien sûr je ne savais pas que c'était possible mais mon père me l'avait confirmé. Donc il y a deux ans, Edan et moi avions transformés Claire en l'une des nôtres.
-Ma chérie j'ai un petit service à te demander, si sa ne t'ennuie pas ? Me demanda ma mère.
-Non bien sûr, tout ce que tu voudras.
-Ce soir j'ai un rendez-vous très important avec mon patron, et ton père et moi devons y aller. Tu pourrais garder Rachel et Mike en attendant ?
-Oui, oui. Ne t'inquiète pas. Vers qu'elle heure veut tu que je vienne ?
-Vers dix huit heure sa ne te dérange pas ?
-C'est parfait ! A ce soir alors, maman.
-Oui à ce soir ma puce. Je t'aime.
-Je t'aime aussi, maman.
Je raccrochais et avalais rapidement mon déjeuner.
J'enfilais un bas de jogging, un t-shirt blanc, me fis une queue de cheval et je pus aller balader Iris.


Chapitre 2 17/06/2011



Iris aimait beaucoup courir sur la plage quand je faisais mon jogging. J'enlevais donc sa laisse et elle partit devant. Nous étions en plein été et le soleil se levait à l'horizon. Aujourd'hui nous étions Samedi j'irais travailler à neuf heure trente ; j'avais donc le temps de faire mon jogging du matin et de nettoyer toute la maison. Ce soir, Edan reviendrais de Paris. Je tenais donc à ce que la maison soit propre car je n'avais pas eu le temps de la laver cette semaine. Hélène, la mère d'Edan, et mon père avaient entièrement payés la maison. Quand nous leurs avions annoncés qu'on avait l'intention de trouver un endroit où emménager, ils s'étaient empressés d'acheter celle-ci. Elle était magnifique et comme dans la maison de mon enfance se trouvait juste en face de la plage. Edan et moi avions donc emménagés ensemble depuis un an et demi maintenant. Il travaillait en tant que professeur dans le lycée que nous avons construit spécialement pour ceux de notre espèce. Il commençait à huit heures le matin et finissait à dix-sept heures. En plus d'être professeur, il était aussi photographe. Par moment, quand nous allons nous balader, il prend souvent son appareil photo et s'amuse à prendre tout ce qu'il voit. Parfois il partait en voyage, quelque part en France pour exposer ses photographies et moi, je restais ici en l'attendant.
Pour ce qui est de mon cas, quand j'avais eu mon bac, j'avais d'abord travaillé dans la librairie d'Hélène et puis j'avais ensuite ouvert mon propre magasin de vêtements.
En semaine je commençais à la même heure qu'Edan pour finir à dix-neuf heures mais le Samedi je commençais à neuf et finissais à treize heures. J'avais employée Claire et Tania qui travaillaient comme des dingues. A trois, le magasin marchait bien, je dois dire.

J'arrivais au bout de l'esplanade, j'appelais donc Iris et fis demi-tour. Une demi-heure plus tard, je fus de retour à la maison. Iris était contente de sa petite course. Dés qu'elle fut rentrée elle alla s'affaler dans son panier.
-Ah... Ce que j'aimerais être comme toi ! M'exclamais-je. Malheureusement, j'ai beaucoup de choses à faire aujourd'hui si je veux que tout soit parfait pour le retour d'Edan.
Pour me répondre elle aboya. Je m'esclaffais. C'est fou ce que, par moments, elle pouvait être intelligente !
Prenant un chiffon j'attaquais les poussières du rez-de-chaussée avant de faire les pièces du haut. M'armant de l'aspirateur je pris le temps de le passer partout, n'oubliant aucun recoin. La serpillère passée en bas, j'allais me laver. J'enfilais une jupe qui m'arrivait aux genoux, noir et un haut blanc aux manches trois quarts. Je me fis rapidement un chignon et me mis du mascara avec une légère couche de gloss.
Je passais un coup de serpillère en haut et nettoyais les deux baies vitrées d'en bas. Quand tout fus finit je sortis Iris dans le jardin et je partis travailler.

Je me garais juste devant le magasin et allais dans le café d'à côté chercher les boissons des filles. Les cafés en mains avec un paquet de muffins je rentrais dans le magasin. Tania et Claire était déjà arrivé.
-Salut les filles !
-Salut ! Répondirent-elles en c½ur.
-Je suis en retard ?
-De une ou deux minutes. Me répondit Claire.
-Si j'ai apportée vos cafés et des muffins aux myrtilles, je suis pardonnée ?
-Bien sûr ! S'esclaffèrent-elles avant de me serrer dans leurs bras.

Chapitre 3 18/06/2011



J'étais en train de calculer les revenues du magasin quand Tania vint frapper à la porte de mon bureau.
-Entrer !
-April, il y a le livreur qui est arrivé.
-Ok. Dit lui que j'arrive tout de suite.
-Ok.
Après avoir finis mon calcul, je regardais l'heure -dix heure trente- et sortis accueillir le livreur.
-Bonjours monsieur.
-Bonjours, je suis désolé d'arriver si tard mais j'ai eu quelques petits soucis sur la route.
-Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas grave.
-Voici vos livraisons. Il faut juste que vous signer ici. Me dit-il en me tendant un calepin et un stylo.
Je signais le papier et il put partir.

Je passais les trois heures qui suivirent à mettre les articles qu'on avait commandés en rayon. Les clientes se multipliaient, la plupart sortaient du magasin, ravi. Deux autres livreurs passèrent me ramener des dizaines de cartons. Les filles et moi n'arrêtions pas d'alterner entre clientes et rayons. Treize heures arriva, nous fermâmes donc la boutique et Claire alla nous chercher des pizzas.

Toute l'après-midi nous rangeâmes les livraisons et les heures passait très vite si bien que quand je regardais ma montre, il était déjà dix-sept heures.
-Zut ! Je dois encore aller faire les courses.
-Ne t'inquiète pas, on a terminés. Alors on y va et vite car après tu dois encore aller garder Mike et Rachel.
-Oui il faut qu'on file.
J'allais rejoindre la mini Cooper que mon père m'avait acheté comme cadeau pour avoir eu mon bac. Je conduisis le long de la route qui menait cher mes parents et m'arrêtais dans le premier magasin que je voyais ; Tania et Claire me suivaient.
Je pris des légumes, quelques fruits et les produits ménagers dont j'avais besoin.
-Je suis désolé de vous laisser là les filles, mais je dois vraiment y aller.
Je les embrassais rapidement avant de leur dire que je les verrais le lendemain au mariage de Caroline, ma cousine.
En sortant du magasin mon téléphone sonna.
-Allô ?
-April, où es tu ? Me demanda ma mère.
-J'arrive je viens de sortir du magasin qui n'est pas très loin de chez vous. J'arrive dans pas longtemps.
-D'accord à tout à l'heure.
Je me mis en route et arrivais chez mes parents un quart d'heures plus tard.

Blogs to discover